[ Compte-Rendu ]

Piloter les performances énergétiques des piscines à l'heure des systèmes connectés

Tables rondes et retours d’expériences

Le 27 juin 2019 à l'espace Odyssée, Orvault
Matinée animée par Walter Bouvais (voir la bio)

Les piscines collectives sont particulièrement énergivores et constituent un enjeu central dans la politique de transition énergétique des collectivités. Pour assurer un bon niveau de confort et respecter la réglementation sanitaire, il est nécessaire de chauffer et de renouveler en permanence les volumes d’eau et d’air. Les consommations d’eau et d'énergie (gaz, fuel, électricité, biomasse...) représentent environ un quart des charges d'exploitation et une part importante du budget énergie des collectivités. La compréhension de leur performance énergétique fait intervenir de nombreux paramètres interdépendants : confort dans l’air et dans l’eau, qualité de l’eau et respect des réglementations sanitaires, fréquentation, météo, gestion et efficacité des équipements, etc.

Le 27 juin 2019, Ecotropy et la ville d'Orvault ont réuni une centaine de collectivités et professionnels lors d’une matinée d'échanges sur le thème du pilotage des performances énergétiques des piscines à l'heure des systèmes connectés.

« Devant la quantité de plus en plus abondante de données, l’enjeu est de rendre la donnée intelligible pour permettre des décisions humaines pertinentes. » Alexandre Nassiopoulos, Dirigeant d’Ecotropy

Entreprise nantaise spin-off de la recherche publique, Ecotropy propose le service web Buildsense pour apporter de l’intelligence aux données énergétiques des centres aquatiques. A travers ce service, Ecotropy accompagne les organisations publiques et privées pour accéder à un suivi intelligent des données et optimiser le fonctionnement énergétique des piscines.
Depuis début 2018, Ecotropy travaille aux côtés de la Ville d’Orvault dans le cadre de la gestion de la piscine de la Cholière et de la mise en place du programme performantiel du projet de nouvelle piscine municipale. Depuis 2014, la Ville d’Orvault détient le label Cit'ergie. Ce titre récompense les communes et intercommunalités engagées dans une démarche d'amélioration continue de leur politique énergie durable, en cohérence avec des objectifs climatiques ambitieux. Fin 2017, la Ville a renouvelé sa labellisation : elle se classe désormais 3e sur les 64 collectivités françaises Cit'ergie. La Ville d’Orvault gère la piscine de la Cholière et programme actuellement la construction d’une nouvelle piscine municipale.

Programme de la matinée

Introduction par la Ville d'Orvault

Table ronde 1 [9h30-10h45] : Transition énergétique & pilotage de la performance des piscines

Maîtriser les coûts d'exploitation d'une piscine sur le long terme, est-ce possible ?
Quelles démarches de mesure et vérification mettre en œuvre ?
Comment aborder la question de la performance dans le cas d’une piscine neuve ?

Avec les interventions de :

  • Philippe Tigreat, Directeur Général Adjoint, Ville d’Orvault
  • Alexandre Nassiopoulos, Dirigeant d’Ecotropy
  • Eric Malenfant, Co-fondateur de Cap Urbain
  • Marie-Claude Céré, Responsable Energie & Fluides de Grand Poitiers

“Le pilotage, c’est le management technique et humain. Une piscine porte la politique publique. La bonne gestion et le partage des données nous permettent de savoir quel équipement nous avons entre les mains, comment il grandit et vieillit, et comment il satisfait à ses objectifs.”
Philippe Tigreat, Directeur des Services Techniques, VILLE D’ORVAULT

“Devant la quantité de plus en plus abondante de données, l’enjeu est de rendre la donnée intelligible pour permettre des décisions humaines pertinentes.”
Alexandre Nassiopoulos, Dirigeant d’ECOTROPY

“Les objets connectés nous permettent de capitaliser des données objectives et d’être plus réactifs. Il reste beaucoup à construire en évitant d’être submergé par la donnée.”
Marie-Claude Céré, Responsable Energie & Fluides, GRAND POITIERS

“La piscine est un équipement complexe à maitriser qui incite à aller vers une vision globale du coût et du mode de fonctionnement. Les marchés globaux de performance ont un coût pour les entreprises en phase concours,mais ils ont des avantages certains pour le maître d’ouvrage.”
Eric Malenfant, Co-fondateur de CAP URBAIN

Table ronde 2 [10h45-12h] : Optimiser l’exploitation des piscines à l’heure des systèmes connectés

Les technologies de l'information et de la communication (TIC) aident-elles à gérer au quotidien une piscine ?
Réduire les consommations peut-il se faire sans nuireau confort et à la qualité de l’eau ?
La performance énergétique, l’affaire de tous ?

Avec les interventions de :

  • Emmanuel Gaudaire, Responsable Patrimoine Bâti / Energie, Ville d'Orvault
  • Rodrique Letort, Ingénieur d'études sanitaires, ARS 44
  • Marc Benoît, Responsable d'exploitation, IDEX
  • Yves Le Mot, Directeur général, ETHIS

“Avec l’afflux de données provenant des systèmes connectés et du numérique, nous suivons des indicateurstechniques précis pour accélérer et préciser les interventions. Les optimisations du pilotage deviennent pointus et permettent de générer d’importantes économies d’énergie.”
Marc Benoît, Responsable d’Exploitation, IDEX

“Le sur-équipement en objets connectés provient d’une peur de la non maîtrise. Pour viser la performance, nousdevons arbitrer sur la qualité : la qualité du service rendu aux usagers, la qualité du bâti et des systèmes, la qualité des moyens humains.”
Yves Le Mot, Directeur général, ETHIS

“A Orvault, la piscine de La Cholière est gérée par 4 services différents. La piscine a connu beaucoup defermetures techniques ces dernières années par manque de vision partagée de l’équipement. La donnée via un outil collaboratif a eu une place importante pour résoudre les problèmes.”
Emmanuel Gaudaire, Responsable Patrimoine Bâti/Energie, VILLE D’ORVAULT

“L’ARS pratique pour l’instant un contrôle de 1er niveau. Nous devons passer à un contrôle de 2nd niveau pour connaître la récurrence des dérives de qualité et prioriser les établissements à inspecter. La donnée permet de faire évoluer nos pratiques. “
Rodrigue Letort, Ingénieur d’Etudes Sanitaires, ARS

Documents utiles

Programme

Communiqué de Presse